Thème du film « Saturday Night Fever » avec John Travolta en 1978, le disco est un genre musical né au début des années 70. Toute une culture s’articulait autour de cette musique de discothèque. La boule de verre, la coupe afro et les pantalons pattes d’éléphant nous plongent dans les années Seventies.

L’invention du disco reste partagée

A ce jour, l’invention du disco reste encore un sujet de discussion auprès des passionnés. Les uns affirment que cette musique a été créée par le groupe américain Barabas. Cette formation musicale a signé les premiers titres disco avec des tubes tels que « On the road again » ou « Loe in time ». D’autres connaisseurs soutiennent que l’invention de ce rythme fait pour danser revient à Manu Dibango. A l’époque, ce monstre sacré de la pop faisait carton avec son « Soul Makossa ». Quoi qu’il en soit, le disco a été dansé dans les night-clubs de la côte est américaine, notamment à Miami avant de conquérir le monde.

Une musique dérivée du rythme and blues

Bien que le disco soit festif, il tirerait ses origines d’un style musical beaucoup plus sage. Son aïeul, le rhythm and blues est davantage une musique dérivée du jazz. Le changement s’opérait au niveau du tempo, mais également sur les thèmes traités. Techniquement, le disco se rapproche du funk et de la house music. Certains tubes reflètent également un peu de soul ainsi que de la pop. Une chose fait l’unanimité : ce genre musical allait bien au-delà des communautés afro-américaines. Des stars de la variété du monde entier l’ont adopté. Les Australiens Bee Gees signaient la bande originale de « Saturday Night Fever ». En France, le disco reste à jamais indissociable de « Born to be alive » de Patrick Hernandez. Claude François a aussi cartonné avec « Alexandrie Alexandra ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *